actualités
PTZ
Les critères d’éligibilité pour bénéficier du PTZ

Il existe un dispositif qui permet au plus grand nombre d’entre nous d’accéder à la propriété..

taux crédit immobilier
Comment décrocher un prêt immobilier au meilleur taux ?

Comme toute opération commerciale, les services bancaires peuvent se négocier. Bien évidemment..

Taux d’intérêt immobilier : l’essentiel à savoir

Souscrire un emprunt immobilier vous engage au remboursement de celui-ci. Cela inclut le capital, c’est-à-dire la somme que vous empruntez, mais également différents frais dont les intérêts du crédit. Pour calculer les intérêts, les banques et organismes de crédit établissent un taux d’intérêt. Ce taux diffère d’un établissement à un autre et sa fixation dépend de nombreux critères dont on vous explique l’essentiel dans cet article.

Le taux d’intérêt, de quoi s’agit-il exactement ?

Le taux d’intérêt correspond en fait à la part de rémunération de l’emprunteur. En effet, un prêt s’échelonne dans le temps, avec un remboursement progressif. L’attente explique donc la contrepartie que sont les intérêts. C’est l’application pure et simple de l’adage « le temps c’est de l’argent ». Ce taux est généralement indexé, pour notre cas dans la zone Euro, à l’Euribor, le taux appliqué à la monnaie européenne.

Il s’exprime en pourcentage, 2%, 3%, 5%. Cela signifie que vous allez devoir rembourser, en plus du capital, 2, 3 ou 5% du capital en sus. Ce taux est généralement annuel, mais dans certains cas de figure, le taux d’intérêt peut être mensuel. Prenez la précaution de demander à votre banquier si le taux est annuel ou mensuel.

Taux fixe et taux variable, quelle différence ?

Il existe deux méthodes pour déterminer le taux des intérêts. D’une part, la formule la plus utilisée, sans doute la plus simple, est le taux fixe. Fixe signifie que le taux reste le même pour toute la durée du crédit. Une fois le contrat signé, le taux est définitif et immuable. Cette option a l’avantage de conférer plus de sécurité et permet une meilleure projection de vos engagements, le taux s’appliquant uniformément sur toute la durée du crédit.

D’autre part, le taux peut être variable. Il s’agit d’un taux révisable qui peut être revu à la hausse ou à la baisse selon la santé du marché financier global. La hausse sur le marché implique ipso facto une hausse du taux d’intérêt de votre crédit immobilier et inversement en cas de baisse. C’est donc une lame à double tranchant puisque vous ne savez jamais s’il y aura baisse ou hausse.

Et le TEG ?

TEG signifie taux effectif global. Parfois, il est également appelé TAEG ou taux annuel effectif global. Si le taux d’intérêt correspond généralement au taux de base, le TEG inclut le taux de base mais également les autres charges que vous devez supporter. Il s’agit entre autre des frais de dossier mais également les frais de garantie, frais d’assurance ainsi que d’autres frais annexes. C’est à partir du taux effectif global que se calculent vos mensualités. Lorsque vous réalisez une simulation de prêt ou lorsque vous recourez au comparateur de crédit, c’est le taux effectif global qui doit attirer votre attention en premier.

Comment diminuer le taux de son crédit immobilier grâce au rachat ?

Il est tout à fait possible de réviser le taux de crédit immobilier en déposant une demande de rachat qui permet de renégocier les conditions de son prêt. Une différence de 1points vous permet déjà d’économiser quelques milliers d’€. Néanmoins, cette opération reste délicate et il convient de bien analyser votre situation, capital restant dû, durée restante, avant de déposer une demande de rachat.

Le prêt à taux zéro, une situation exceptionnelle

Pour les personnes les plus modestes, il existe des dispositifs spécifiques qui leur permettent d’acheter un bien immobilier avec un prêt à taux zéro ou PTZ. Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez satisfaire des critères stricts d’éligibilité, notamment en termes de revenu.

Il est opportun de s'intéresser au taux de prêt hypothécaire en Belgique dans l'actuel contexte où les taux sont avantageux.